Inspiration: Big Trip

Women Riders World Relay

Des motardes à l’avant-garde

Le rêve d’une motarde est en train de devenir réalité grâce à la puissance de la communauté motocycliste. En réunissant des femmes du monde entier, le Women Riders World Relay change la donne.

Voir les choses en grand

« Le Women Riders World Relay (WRWR), c’est un relais de motardes autour du monde », nous explique Hayley Bell, responsable administrative, et fondatrice du WRWR. Hayley, qui est aussi pilote d’enduro et de motocross, a eu envie de lancer une initiative au départ de chez elle, au Royaume-Uni.

Mais d’où vient ce projet énorme en termes de logistique, d’organisation et de promotion ? Hayley nous explique : « J’étais au bureau et je me disais que j’avais envie de monter un groupe de filles avec qui voyager. Mais il n’y avait pas vraiment de groupe existant ni de moyen de contacter d’autres motardes. Je voulais pouvoir joindre des groupes de motardes de différents pays du monde pour les rencontrer.

« C’est comme ça que tout a commencé. Nous voulons aussi lutter contre les stéréotypes et étoffer l’offre d’équipements destinés aux femmes. Je me suis dit que nous avions les moyens de faire quelque chose de sympa, que nous pourrions montrer la diversité des femmes, dans tous les pays du monde, et j’étais curieuse de voir si nous pouvions avoir un réel impact à l’international. »

Un vrai succès

Avec cette idée en tête, Hayley créa un groupe Facebook qui parvint à réunir 10 000 membres de 80 pays en quatre semaines. « La force de cette communauté est incroyable. Sans marketing ni promotion, le groupe a prospéré simplement grâce au bouche-à-oreille. C’est aussi un bon moyen d’apprendre à connaître les motardes. »

Des femmes inspirantes

« Maria Costello, la première femme à présider l’association des pilotes TT, et Ana Carrasco qui a remporté le championnat mondial Supersport 300, prouvent qu’il n’y a jamais eu autant de motardes capables de susciter l’inspiration. Même au sein du groupe, j’ai fait la connaissance d’un nombre incalculable de femmes et de motardes exemplaires.

« Il y a des mères de famille qui ont renoué avec la moto et des avocates qui ont démissionné pour faire le tour du monde à moto avec un simple sac à dos. C’est stupéfiant. Ce groupe réunit tant de cultures, d’expériences et d’approches différentes de la moto. Ce dont je suis particulièrement fière, c’est la nature fondamentalement positive du mouvement.

« Ça illustre la force incroyable de la communauté motocycliste. Mais ça vaut aussi pour les hommes. Nous avons reçu de nombreux soutiens de la part des motards. »

Expertes de la maintenance moto

Quand on demande à Hayley quels sont ses motivations et ses espoirs pour le mouvement qu’elle a créé, il est évident qu’il l’a déjà transformée : « Nous voulons nous soulever et nous faire remarquer. Nous sommes nombreuses. Nous sommes une vague qui enfle et va à l’encontre de la marée. L’idée, c’est de se réunir et de faire quelque chose d’inédit.

« J’ai été très étonnée du nombre de femmes à s’être impliquées pour faire prospérer ce mouvement. Il y a une section technique sur notre site Web, dans laquelle nous publions des articles sur la maintenance moto. Nous avons une équipe d’admins incroyable, elles organisent tout ça et portent tout sur leurs épaules. Ces femmes sont là parce qu’elles aiment les motos. »

Alors que le groupe compte aujourd’hui plus de 14 000 membres et ne cesse de croître, il a dépassé toutes les attentes d’Hayley : « Je n’aurais jamais imaginé que ça prendrait une telle ampleur. Nous avons maintenant défini un itinéraire. Nous partons de John O’Groats le 27 février pour rejoindre l’Ace Cafe à Londres.

« Nous avons discuté avec le Guinness World Records et le relais va battre deux records du monde : le plus grand relais du monde et le plus grand relais féminin du monde. Par contre, ils ne seront pas enregistrés, car il faudrait le faire dans un stade ! Vous pourrez suivre l’avancée du témoin sur le site Web du WRWR et voir les motardes progresser dans ce tour du monde.

« Pour ma part, je m’occupe de la partie au Royaume-Uni. 13 jours de conduite en février et mars, où il risque de faire plutôt froid. Des événements seront organisés dans de grands lieux de la communauté motocycliste sur le tracé du relais. Par exemple, pour clore la section britannique, nous serons à l’Ace Cafe de Londres où Jenny Tinmouth prendra la parole. »

Calendrier par pays

Février 2019 :

Écosse

Mars 2019 :

Irlande, Pays de Galles, Angleterre, France, Espagne, Portugal, Andorre, Italie, Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro

Avril 2019 :

Albanie, Macédoine (FYROM), Serbie, Hongrie, Slovaquie, Pologne, République tchèque, Autriche, Liechtenstein, Suisse, Allemagne, Luxembourg, Belgique, Pays-Bas

Mai 2019 :

Danemark, Suède, Norvège, Finlande, Russie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Biélorussie, Ukraine, Roumanie

Juin 2019 :

Bulgarie, Grèce, Turquie, Iran, Pakistan

Juillet 2019 :

Inde, Népal, Bangladesh, Birmanie, Laos

Août 2019 :

Vietnam, Cambodge, Thaïlande, Malaisie, Singapour, Indonésie, Australie

Septembre 2019 :

Nouvelle-Zélande, Canada

Octobre 2019 :

États-Unis, Mexique, Belize, Guatemala, Salvador, Honduras, Nicaragua, Costa Rica

Novembre 2019 :

Panama, Colombie, Équateur, Pérou, Bolivie, Chili, Argentine, Uruguay

Décembre 2019 :

Paraguay, Brésil, Afrique du Sud, Namibie, Botswana

Janvier 2020 :

Zimbabwe, Mozambique, Tanzanie, Kenya, Oman, Émirats arabes unis