Inspiration: Lifestyle

Freddie Sheene test rides the Triumph Street Scrambler

Street Scrambler : de la ville à la piste

Freddie Sheene l’emmène faire un tour

« Cette moto est l’une des plus canons », déclare Freddie Sheene, fils du légendaire Barry Sheene, et pilote lui-même, à propos de la nouvelle Street Scrambler 2019. Freddie nous livre son avis sans détour après une bonne session en tout-terrain et une virée dans les rues d’Atlanta. Grant Evans, le photographe attitré de Triumph, était de la partie pour immortaliser ce moment.

Freddie a l’habitude de la conduite sur route comme du tout-terrain : « Lorsque j’étais un peu plus jeune, j’ai fait du flat track et j’ai aussi piloté des 600 cm3 sur circuit. Donc, je suppose que j’ai un peu d’expérience sur route et en tout-terrain, et cette moto réunit vraiment le meilleur des deux univers. »

De la ville à la campagne de Géorgie, la moto a eu droit à un test approfondi sur des surfaces variées : « Nous l’avons amenée dans des zones boisées, puis sur des chemins coupe-feu. Elle a affronté le sable, des surfaces irrégulières et l’asphalte, avant de finir en ville.

« Ce qui m’a le plus surpris, ce sont ses performances en tout-terrain », explique Freddie. « J’ai pris des chemins en pensant que ça ne passerait pas et ça l’a fait. Elle est clairement axée route, mais elle est tout à fait capable de traverser du sable et des graviers. Nous avons pu franchir des rondins de bois et faire d’autres trucs assez sympas. Elle a beaucoup de couple à bas régime et elle est nettement plus puissante que la version précédente. »

Côté route, Freddie a parcouru un peu de distance pour tester le confort : « Une rue d’Atlanta a été bloquée pour le tournage. C’était bizarre de rouler dans un centre-ville sans circulation. Si on ajoute l’escorte policière, c’était même surréaliste.

« Elle est incroyablement confortable grâce à une position d’assise agréable, et elle est très facile à piloter. La puissance est très appréciable lors des redémarrages, et globalement, elle est maniable, agile et polyvalente. Nous l’avons testée avec un passager et ça fonctionne toujours bien. Le confort tient la distance.

« Ce serait la moto idéale là-bas », nous confie Freddie en parlant de la Gold Coast, en Australie, là où il vit. « Je pourrais aussi bien la piloter sur la plage que sur autoroute.

« Ce qui me plait vraiment, c’est ce mélange de style rétro et de touches de modernité. La finition matte du réservoir est superbe. C’est un style authentique, qui ne vieillira jamais. Prenez les dernières motos sportives. Dans cinq ans, elles auront pris un coup de vieux. Ce ne sera jamais le cas avec la Street Scrambler. En plus, cette moto est hyper intuitive. Contrairement à une moto classique ou à un modèle trop complexe, il n’y a aucun souci à se faire. »