Inspiration: Big Trip

Speedmaster : zen attitude garantie

Pourquoi la Nouvelle-Zélande est un incontournable hors-saison

Pour beaucoup, choisir la pire période de l’année pour faire le tour de l’un des plus beaux pays au monde, mais aussi et surtout l’un des plus rudes, peut paraître pure folie.

Pas pour Weronika Kwapisz. Pour elle, ce fut une décision pleine d’inspiration qui lui a permis de se rapprocher de l’énergie brute de la nature et des qualités mystiques de la Nouvelle-Zélande et de ses habitants.

Avec une panaméricaine à son actif, cette motarde polonaise de 30 ans a choisi une nouvelle Triumph Speedmaster pour rallier en 13 jours les îles du Nord et du Sud, au moment où l’automne laissait place à un hiver rude.

Elle n’a croisé la route que de cinq autres motards durant cette boucle de 4 173 km entre Auckland et le sud. Weronika a affronté la pluie battante, le vent violent et le soleil à la fois inattendu et aveuglant dans un pays qu’elle décrit comme « le paradis de la moto ».

« J’ai roulé de Wanaka en direction du nord pour rejoindre le glacier Fox via la Franz Joseph Road sur l’île Sud, traversant au passage un désert et une forêt tropicale. Je me suis retrouvée avec un glacier d’un côté et la mer de Tasman de l’autre. Ça a été une expérience inoubliable », explique-t-elle.

« Parcourir la Nouvelle-Zélande hors-saison, lutter contre des rafales de vent qui auraient pu me balayer dans les virages en épingle et être au cœur de cette nature authentique a éveillé mes sens et m’a fait vivre une expérience intense. »

Weronika rêvait de cette expédition depuis plus de 10 ans lorsqu’elle a éprouvé ce sentiment de « maintenant ou jamais », que tous les motards aventuriers ressentent un jour ou l’autre :
« Je suis tellement heureuse de l’avoir fait. Les paysages étaient spectaculaires, comme tirés de contes de fées. J’avais en permanence l’impression d’être dans le Seigneur des anneaux, en visite dans le Mordor ou à Hobbiton. »

« C’est un pays où la nature est toute-puissante et où une partie de l’aventure consiste à apprendre à la dompter. Je ne me souciais absolument pas du temps qu’il faisait, car j’étais tout simplement émerveillée par tout ce que je découvrais à chaque virage. Mais pour pouvoir adopter cette attitude, il faut la bonne moto. »

Weronika a parcouru 20 000 km à travers les États-Unis et le Canada au guidon d’une Triumph Bonneville en 2014. Cette fois, elle a choisi une nouvelle Triumph Speedmaster : « J’aime les motos classiques et celle-ci était parfaite. Elle est très maniable, le guidon est à la bonne hauteur et la selle est super confortable et très basse, ce qui est parfait pour moi étant donné que je suis plutôt petite ».

« Cette moto respire la zen attitude. Elle est distinguée, élégante et douce, mais sait aussi avoir le couple nécessaire pour donner des frissons. Sur la route, elle n’a laissé personne indifférent. Son look, le bruit du moteur… Tout le monde m’a posé des tas de questions à son sujet. »

Weronika a d’abord été surprise par la diversité et la beauté à l’état pur de la Nouvelle-Zélande, mais pas que… Voici quatre points auxquels elle ne s’attendait pas.

1 Les gens

« Je ne m’attendais pas à rencontrer autant de personnes chaleureuses, encourageantes et altruistes. Les Kiwis peuvent passer une heure entière à vous aider, à tel point que j’avais parfois peur de demander de l’aide, car je savais qu’ils interrompraient leurs activités quotidiennes pour me donner un coup de main. J’aime leur façon de respecter leur héritage : ils mêlent le présent et le passé, et préservent les traditions maories. »

2 La nature

« Les arbres, les animaux et les paysages sont incroyables et complètement différents de ce que l’on trouve partout ailleurs sur terre. Lorsque je parle aux gens de certaines choses que j’ai vues, ils me demandent quelle route ils doivent prendre pour les voir. Franchement, en Nouvelle-Zélande, si vous n’empruntez pas la State Highway 1, toutes les routes sont magnifiques. Le mont Cook est un incontournable et les fjords du sud-ouest de l’île Sud à Milford Sound vous laisseront sans voix. »

3 La météo

« Les conditions météo rendent cette expérience encore plus incroyable. En roulant au soleil, on peut facilement se détendre, mais en Nouvelle-Zélande en mai, toutes les sensations sont décuplées. »

4 Le périple de Wanaka au glacier Fox

« Je n’ai pas assez de mots pour décrire cette route. Si vous devez n’en choisir qu’une en Nouvelle-Zélande, celle-ci vous laissera bouche bée et vous permettra de découvrir tout ce que le pays a à offrir, ou presque. Je pense que je retournerai en Nouvelle-Zélande… En fait, c’est une certitude. C’est un paradis sur terre. »