Inspiration: Profiles

Se lancer dans l’aventure à moto

Le Triumph Tiger, la révélation de Jenna West

Après quelques mois comme passagère, Jenna a décidé qu’il était temps de se jeter à l’eau. Elle a piloté des routières quelque temps, mais intensément, avant de se laisser tenter par le Tiger 800 de Triumph.

« J’ai très vite pris l’habitude de rouler », admet Jenna. « Les cinq premiers mois, j’ai fait plus de 12 000 km. Après, je suis passé sur une routière sportive que j’ai gardée deux ans et avec laquelle j’ai parcouru plus de 40 000 km.

J’ai commencé à voir des pilotes de moto Adventure sur Instagram et tout le plaisir semblait là. Les graviers, les sentiers et les passages de gué. J’avais très envie d’essayer.

« Parmi ceux que je suivais, plusieurs avaient des Tiger et j’adorais leur look. Alors, je suppose que j’ai compris à ce moment-là que je voulais une Triumph. J’ai d’abord essayé d’autres marques, mais ça n’a pas vraiment collé. Puis, j’ai testé le Tiger et j’en suis tombée amoureuse. Il m’a fallu moins de 3 km pour savoir que cette moto était faite pour moi. »

Je sais que le Tiger gère

Jenna s’en est d’abord tenu à l’asphalte avant d’essayer son Tiger sur du gravier, puis elle a progressivement abordé des surfaces de plus en plus exigeantes. « À cette époque, l’an dernier, j’ai passé un cap en allant dans le Montana pour franchir le col Lolo (voir ci-dessous). Il y a quelques chemins de terre là-bas et j’ai pris mon pied. Je crois qu’il m’a fallu à peu près un an pour être à l’aise en tout-terrain. Maintenant, je vais partout. Au départ, j’y allais doucement par peur de la casse, mais mon Tiger a déjà chuté plusieurs fois en tout-terrain et je sais qu’il gère ! »

Maintenant que Jenna a confiance en elle et dans sa machine, elle s’attaque à des surfaces et des obstacles plus techniques. « Les passages de gué, c’est ce que je préfère. Ma moto a déjà traversé le pays plusieurs fois, jusqu’au Canada, dans les deux sens. Je la mets à rude épreuve. »

Elle n’avait sa moto que depuis peu de temps lorsqu’elle a inscrit plus de 11 500 km au compteur, en tout juste 20 jours. « J’ai traversé 15 états », raconte-t-elle. « J’ai visité plusieurs parcs nationaux, puis je suis remontée en longeant la côte ouest. C’était génial et la moto a été fantastique. »

Lorsque vous êtes en plein air, sur une route magnifique qui se transforme en chemin, vous n’avez pas à faire demi-tour. Vous découvrez des choses que vous n’auriez jamais vues autrement.

Bien que Jenna soit avant tout une autodidacte, elle confie qu’elle aimerait avoir l’occasion d’approfondir ses compétences à l’Adventure Experience de Triumph, au Royaume-Uni. « J’adorerais y aller. Je croise les doigts pour que ça se concrétise un jour. Je vais suivre un stage ici, aux États-Unis, en mai. »

Avec tout un pays à disposition et un Tiger prêt à partir, Jenna s’est fixé un objectif en 2019. « Cette année, je vise l’Alpine Loop. Je vais vraiment pouvoir tester mes compétences. Je sais que ma moto peut faire presque tout ce que je veux. »

Continuer de rouler

Lorsqu’on lui demande pourquoi elle aime la moto, Jenna souligne les avantages de la moto aventure : « Piloter une moto, c’est un sentiment incomparable. Une vraie sensation de liberté. Et encore plus avec une moto Adventure. Lorsque vous êtes en plein air, sur une route magnifique qui se transforme en chemin, vous n’avez pas à faire demi-tour. Vous découvrez des choses que vous n’auriez jamais vues autrement.

« C’est la meilleure sensation du monde. »

Les trois conseils de Jenna pour partir à l’aventure

Pour ce qui est des bagages, ne prenez que l’essentiel. Pensez à la boîte à outils en cas de problème sur la route. J’aime aussi avoir une pompe à air manuelle si un des pneus est plat. Ça permet aussi de dégonfler un peu les pneus si vous prévoyez du tout-terrain, puis de les regonfler lorsque vous revenez sur l’asphalte. Et ça ne prend pas beaucoup de place.

Divisez par deux – Quel que soit le nombre de vêtements que vous pensez devoir apporter, divisez-le par deux. Pour mon premier voyage, ma moto était trop chargée. Si vous traversez des villes ou si vous vous arrêtez dans un hôtel, il y aura des services de blanchisserie.

Utilisez les réseaux sociaux. Ils rapprochent les pilotes de moto Adventure et ça, c’est génial. Il y a beaucoup d’aventuriers à moto sur Instagram. Moi, je fais partie de quelques groupes de moto et de motardes. On essaie d’offrir un espace neutre aux motardes d’aventure. On s’échange des conseils sur les réseaux sociaux et lors des rallyes et des rencontres, il y a toujours de bons tuyaux à prendre auprès des pilotes plus expérimentés.

Apprenez-en plus sur la gamme Tiger et réservez votre aventure à l’Adventure Experience de Triumph.