Inspiration: Big Trip

Road-trip mère-fille

Hanna Johansson : lorsque l’élève passe maître

Hanna Johansson, sa maman « badass », quelques manchots qui se dandinent, deux motos Modern Classics Triumph et une plage déserte de sable doré à la pointe la plus australe de l’Afrique du Sud. Voilà qui change la donne.

« Ma mère m’a appris à faire de la moto, mais quand elle m’a accompagnée sur ce road-trip, la découverte de l’inconnu ou le fait de se garer sur une côte raide par exemple, c’était nouveau pour elle », raconte Hanna de Stockholm.

« Je lui ai montré comment faire, je lui ai fait découvrir mon univers et j’ai essayé de la mettre à l’aise. Puis, j’ai soudain réalisé à quel point j’avais grandi. Elle n’a rien dit, mais je crois qu’elle s’en est rendu compte aussi. Le maître était devenu élève. »

Leur lien unique s’est renforcé à la pointe du Cap alors qu’elles faisaient front ensemble, façon Titanic, à un vent capable de décorner un buffle, avant cette dégustation de vin dans l’un des nombreux vignobles de Franschhoek, qui réchauffa leurs visages burinés par la tempête.

« Alors que nous savourions des vins magnifiques et d’excellentes huitres, nous avons commencé à parler de choses plus ou moins taboues, de l’époque où adolescente, je ne lui disais peut-être pas toute la vérité », explique Hanna.

« Rien ne vous prépare à ça »

« C’était unique. Nous avons appris à nous connaître d’une manière différente, ce qui n’est possible que lorsqu’on partage une aventure et que l’on se brosse les dents côte à côte. » Pendant la route, elles continuaient à discuter en Bluetooth grâce aux intercoms.

Au cours de ce voyage de 11 jours, Christina, la maman, a piloté une Speedmaster et sa fille Hanna, un Bobber Black. À partir du Cap, elles ont pris la direction du sud vers la venteuse pointe du Cap et le célèbre Cap de Bonne-Espérance.

« Lors de notre première halte, nous avons nagé et pris un bain de soleil sur la plage avec des manchots du Cap. C’était incroyable, nous n’oublierons jamais ce moment. Ensuite, nous avons pris la route vers le sud pour rejoindre la péninsule », raconte-t-elle.

« On m’avait prévenu qu’il y avait du vent, mais rien ne vous prépare à ça. Là encore, l’expérience a été d’autant plus émouvante parce que j’étais avec ma mère, forcées ensemble de nous incliner face à la force brute de la nature. »

« C’est elle qui m’a initiée à la moto »

Ce voyage de découverte mère-fille a eu lieu quand Hanna, qui a déjà beaucoup voyagé en Europe et en Australie, a été invitée à prendre des congés par son boss. Ce soir-là, par hasard, sa mère a appelé et ce fut le début de l’aventure.

Hanna se souvient : « Elle a été une source d’inspiration. C’est elle qui m’a initié à la moto et j’ai toujours pensé que c’était une maman badass. Maintenant, elle connait mon univers et sait à quel point je suis passionnée. C’était génial de partager tout ça avec elle. »

Cap au nord, puis à l’est le long de la superbe route côtière qui part de Chapman’s Peak. La vue est « belle à couper le souffle », ponctuée de plages désertes et d’eaux turquoise jusqu’à Mossel Bay.

« Le moteur de 1 200 cm3 avalait les kilomètres sans même que je ne m’en rende compte, trop occupée à profiter des panoramas enchanteurs qui se dévoilaient à chaque détour. Mais un tel road-trip est encore meilleur si on le partage avec quelqu’un de proche », confie Hanna.

« La première fois que nous sommes tombées sur une vue incroyable, je l’ai entendu crier « Voilààà, c’est ce que j’attendais ». Ce moment unique l’a été encore plus parce que nous l’avons partagé. »

Hanna admet qu’être chouchouté fait partie des gros avantages à voyager avec ses parents quand on a 20 ou 30 ans : « On a fait le plein d’huitres et de vin, et nous avons dormi dans des endroits où je ne serais pas allée en temps normal pour des questions de budget. »

Cap au nord toujours, sur la Route 62, l’équivalent sud-africain de la Route 66, pour une petite escale dans un bar nommé le « Ronnie’s Sex Shop ». Pour un duo mère-fille, cela pourrait sembler gênant… seulement si l’on ne connait pas l’histoire de ce bar de Barrydale. Lorsque le propriétaire, Ronnie, a ouvert sa boutique, il avait peint « Ronnie’s Shop » sur le mur et ses amis se sont amusés à ajouter « Sex ». Il a décidé de laisser l’enseigne telle quelle, a ouvert son bar, et vous connaissez la suite.

Retour au Cap

Continuant sa route à travers les cols de montagne et les vignobles, le duo s’est accordé deux jours d’excès pour déguster du vin et savourer de bons plats, avant de repartir vers l’ouest pour rejoindre le Cap.

Christina, qui était autrefois habituée à la Triumph America, a été impressionnée par la technologie de la nouvelle Speedmaster qui a largement simplifié la dernière partie du voyage retour vers l’aéroport.

Hanna raconte : « Pendant le trajet, je n’arrêtais pas de l’entendre dire « Oh, je peux faire ça » et « Je ne m’en étais pas rendu compte » pendant qu’elle découvrait les modes de conduite de la moto. Elle m’a confié qu’elle n’avait jamais ressenti de fatigue dans les mains et que les choses avaient beaucoup évolué depuis l’époque où elle conduisait son America. »

Lorsque vint l’heure des au revoir après l’atterrissage à l’aéroport de Stockholm, Hanna admet que leur relation avait changé depuis qu’elles s’étaient retrouvées au Cap : « Nous nous sommes enlacées, presque sans un mot. C’était différent, et lorsque nous nous sommes dit au revoir, nous savions toutes les deux que quelque chose avait changé.

« Elle m’a téléphoné il y a quelques jours pour me demander où nous partions la prochaine fois et j’en suis ravie. Si vous envisagez de faire un voyage à moto avec vos parents, je n’ai qu’un conseil : saisissez l’occasion avant qu’il ne soit trop tard. »