Inspiration: Big Trip

Patagonie : voir le monde en une semaine

Au bout du monde avec un Triumph Tiger

Terre de superlatifs, la Patagonie est l’une des dernières régions sauvages de la planète, façonnée par les dieux de la moto pour vous offrir le monde entier sur un plateau.

Des hauteurs des volcans et des canyons du nord aux températures extrêmes des glaciers et des montagnes du sud, cette région reculée, spectaculaire et variée est le terrain de jeu rêvé de tout aventurier à moto digne de ce nom.

Façonné par les influences géographiques des Andes et du champ de glace de Patagonie, le territoire s’étend des glaciers de Torres del Paine et du cerro Fitz Roy aux étendues sauvages de l’archipel de la Terre de Feu, situé sur la pointe la plus septentrionale.

Un road-trip le long des 1 200 km de la Carretera Austral dans les montagnes de l’ouest ou des 5 000 km de la Ruta 40 permettra aux voyageurs de ressentir l’immensité de cette région scindée en deux par la cordillère des Andes entre l’Argentine et le Chili.

Ça vous tente ? Petit aperçu des réjouissances…

Terrain

Une assez grande partie des routes sont en graviers et non pavées, mais rien d’inabordable pour un motard qui sait gérer le Tiger en tout-terrain. Entraînez-vous d’abord.

La route nationale 3 est asphaltée et peu empruntée, mais (et c’est un gros MAIS) les stations-service sont rares. Faites-le plein à chaque fois que vous le pouvez.

Pourquoi s’embêter ?

Si les paysages à couper le souffle ne vous suffisent pas, que diriez-vous de rejoindre le plus septentrional de la planète accessible par la route ?

Ushuaïa est une étendue sauvage infinie faite d’immenses champs de glace, d’impressionnants affleurements provoqués par les failles géologiques, de vastes steppes et de lacs turquoise chatoyants tout droit sortis d’une brochure touristique.

Peu peuplé, l’endroit est préservé, mais dispose de quelques infrastructures qui vous permettront de résider en bord de lac le temps de saliver devant les célèbres agneaux rôtis de la région tout en sirotant parmi les meilleurs vins rouges du monde.

Satisfait ?

Et côté conduite ?

Les routes sont généralement en bon état et en dehors des principales villes, la circulation est rare. Si vous avez quelques notions de tout-terrain, les portions non pavées ne seront pas trop difficiles. En réalité, les plus grandes menaces viennent des vents latéraux qui soufflent parfois en rafales, des marchands de bords de route et des animaux sauvages.

Le nandou, un voisin de l’autruche, la vigogne, un cousin petit et rapide de l’alpaga, et le guanaco, autre cousin du lama, ont tous un point commun : ils ne connaissent pas le Code de la route.

Quand partir ?

Les mois les plus chauds et calmes vont de décembre à début mars, mais il n’est pas rare de voir les quatre saisons en une journée dans cette région.

Entre les vents violents, les averses venues des Andes, la chaleur écrasante et le froid mordant de certaines nuits, prévoyez ce qu’il faut pour affronter tous les temps. Optez pour des vêtements isolants en dessous et une couche extérieure imperméable et respirante pour être aussi versatile que la météo.

Où dormir ?

Les terrains de camping sont nombreux, tout comme les occasions de faire du camping sauvage, mais vous trouverez aussi un large choix d’hôtels et d’hébergements. Essayez d’éviter la saison haute, entre novembre et mars, lorsque les prix flambent dans les endroits touristiques.

Comment s’y rendre ?

Si vous voulez partir avec votre Triumph depuis l’Europe, le transport maritime est la meilleure option. Comptez quand même six semaines de délai et environ 1 800 € pour l’aller-retour. Le transport aérien vous en coûtera le double. Par contre, si vous êtes aux États-Unis, vous n’avez aucune excuse pour ne pas faire ce voyage.

Sinon, vous pouvez aussi miser sur le marché en plein essor de la location pour trouver une agence proposant le Tiger 800 XC.

Ne pas oublier…

Passeport – valide au moins six mois après votre date d’entrée sur le territoire

Permis de conduire et permis international

Documents d’immatriculation du véhicule

Assurance – vérifiez que vous êtes couvert par votre contrat d’assurance

Dollars américains – plus faciles à échanger contre des pesos chiliens ou argentins

Quelques notions d’espagnol – de simples bases suffiront à embellir le voyage

À voir

Carretera Austral – Cette route parmi les plus belles du monde qui traverse des forêts tropicales tempérées et des fjords est encadrée de sommets enneigés, de glaciers suspendus, d’immenses plaines, de rivières glaciaires sinueuses et de vallées luxuriantes.

Sa construction a commencé dans les années 1970 sous les ordres du général Augusto Pinochet, qui était alors président du Chili.

Torres Del Paine – Cette réserve de biosphère mondiale est connue comme l’un des plus beaux parcs naturels de la planète.

Baie Lapataia dans le parc national de la Terre de Feu – l’endroit accessible par la route le plus septentrional du monde. Petit conseil : direction l’Estancia Harberton pour profiter des meilleures vues.

Ruta 40 – Il s’agit de l’une des autoroutes les plus longues, sauvages et désertées du monde. Elle part de la frontière bolivienne et s’étend en parallèle des Andes pour s’enfoncer en Patagonie, au-delà des glaciers, jusqu’à Puerto Natales et la pointe de l’Amérique du Sud.

Déhanchez-vous en rythme avec les pingouins et les otaries et observez les baleines depuis la péninsule Valdés.

Visitez le glacier Perito Moreno dans le parc national de Los Glaciares, classé au patrimoine mondial, l’un des rares glaciers qui échappent au recul.