Inspiration: Style

Les tigres des montagnes

Parcours terrestre jusqu'à Wheels and Waves

Inhospitalière mais incroyablement belle, cette enfilade de montagnes et de vallées striées de cours d’eau, au cœur de l’Europe continentale, sert depuis longtemps de corridor pour les contrebandiers internationaux.

Sa topographie, où les sentiers rocailleux côtoient des forêts, des pistes boueuses et de vertigineux pics enneigés, en faisaient la route traditionnelle de choix pour les criminels et trafiquants en tout genre.

TRAM15

Quand quatre amis décidèrent de ramener l’une des motos les plus célèbres du monde sur son lieu de naissance, la diversité du paysage ne fit qu’enrichir leur aventure. La Tramontana – ainsi nommée en référence au vent qui souffle « à travers les montagnes » – accompagnée de trois Tiger, entreprit sa virée inaugurale à travers les Pyrénées, ralliant Llanca, sur la côte méditerranéenne de la Catalogne, à Hondarribra, sur la côte Atlantique, à l’Ouest.

La bande de quatre parcourut 1167 km d’ascension et de descente dans des montagnes atteignant 2200 m d’altitude, dont 75 % hors piste… rappel constant des raisons qui en firent l’itinéraire de choix pour les contrebandiers de spiritueux.

Pour cette raison, cette virée ne figure pas au programme de la plupart des motards, à l’exception des fans d’Enduro prêts à renoncer au confort pour les frissons du hors piste.

Mais les pilotes d’essai Triumph David et Felipe Lopez, accompagnés de deux amis – sans aucune expérience du hors-piste et dotés de compétences techniques assez sommaires – démontrèrent qu’avec la bonne moto, tout est possible.

The brothers had history on their side. This was a route successfully travelled by their grandfathers as they fled the Franco regime during Spain’s Civil War.

The modern-day conspirators, their mission to deliver the project bike unscathed to Wheels and Waves in Biarritz, attacked the first stage dressed for windless 20degree heat.TRAM7

Spearheaded by the Tramontana, Felipe on a new Tiger XCX and the two trusty Tiger XCs, David described the 224km to Puigcerda as “challenging” – enough to set alarm bells ringing for less experienced riders. But he counters: “If it’s not tricky then surely it’s not worth riding. And if you’re going to ride it, then the Tiger is the bike to do it on because of its enormous off-road capabilities and comfort over distance.

After addressing a loose steering issue on the Tramontana caused by some last minute alterations, day two offered more of a technical challenge up steep trails and rocky sections to Andorra, the very heart of the smugglers’ route.

“Felipe and I stretched the bikes to near their limit on some climbs, turned round at the top and our friends were seconds behind us. They said the bikes very quickly made them believe they could tackle anything,” said David. TRAM8

Days three and four from Llavorsi to Isaba took the to the peak de Peguera, swoop through a narrow path in the Garona Valley before stopping to take in breathtaking views 2,000m up between the range’s two highest peaks, Aneto (3,404m) and Perdido (3,355m).

David said: “This was the toughest day. We were up to our eyeballs in deep, cloying mud which helped our friends see that the Tiger’s traction control and off-road ABS gave them the best of all worlds.

The reward for pressing on where even the most desperate rum-runners dared soon became as crystal clear as the pure rarified air for David and his compatriots.

Le premier jour fut une épreuve d'envergure. Avec la variété des paysages et les conditions climatiques, nos aventuriers vécurent quatre saisons en une seule journée.

En l'espace de quelques heures, l'atmosphère chaleureuse du bord de mer céda la place à un air glacé à 2000 m d'altitude, à travers les canyons et les forêts alpines, le soleil, la pluie, la neige, puis à nouveau le soleil.

« Entre les deux pics, les montagnes enneigées s’étendaient à perte de vue. Nous avions le sentiment d’être sur le toit du monde. Je me souviens m’être dit, il est vraiment regrettable que la plupart des motards que nous avons croisés – nombre d’entre eux sur des Triumph – ne quittent jamais la route.

La traversée finale, à travers les forêts pluviales couvertes de mousse de Navarre, en direction de l’Atlantique, avait un parfum d’aventure amazonienne. Puis, au hasard d’une traversée de rivière et d’une côte escarpée, on se serait cru dans les Alpes. Décidément, rien ne manquait à ce périple ».

TRAM11

Nos amis ne se laissèrent pas décourager par un accident survenu le dernier jour, quand Felipe fit tomber la Tramontana sur sa jambe… mais dont la seule victime fut le réservoir éraflé de la moto, qui avait déjà prouvé qu’elle était plus qu’un simple prototype. Comme l’explique David : « toutes les motos se sont parfaitement comportées et nous n’avons eu qu’un ou deux petits problèmes courants sur ce type de terrain difficile.

De nombreux passionnés achètent leur Tiger en tant que moto d'aventure, mais la plupart n'explorent jamais les limites de leur moto pour profiter de son potentiel hors-piste grâce à des expéditions de ce type. Je ne saurais trop vous conseiller de repousser vos limites, ainsi que celles de la moto : vous serez surpris de voir ce que vous pouvez accomplir.

David Lopez