Inspiration: Big Trip

Itinéraire touristique : Jerez, Espagne

De superbes routes pour découvrir une riche histoire

Parfois négligée des touristes et des motards, avec son passé marqué par les Maures, la ville de Jerez (ou Xérès) offre une ambiance particulière. Les spectacles équestres, le vin de xérès et le flamenco font partie de ses attractions célèbres, tandis que les superbes paysages encadrant son circuit moto restent méconnus.

Le Circuito de Jerez, qui accueille le MotoGP, le Moto2 et le Moto3, se trouve en périphérie de la ville, au cœur d’une vallée luxuriante typique de la campagne espagnole. Dans cette ville passionnée de sports moto où le soleil brille une bonne partie de l’année, il est particulièrement célèbre.

Pour rendre hommage à sa beauté et son succès, nous nous sommes associés à Peter-Jan Willems de Motorcycle Diaries pour trouver un itinéraire qui offrirait aux motards les plus beaux panoramas sur Jerez et un aperçu des sensations que procure son fameux circuit moto.

« Dans les années 50 et 60, certains pilotes étaient engagés dans plusieurs catégories, c’est-à-dire en Moto 3, 2 et GP », explique Peter-Jan. « Pour donner aux lecteurs un aperçu de ce que ça pouvait être, j’ai additionné la distance des trois courses et créé un itinéraire de 309 km dans les environs de Jerez. »

Le Circuito de Jerez, près de la ville de Torre Melgarejo, constitue le point de départ et d’arrivée de ce circuit d’une journée. En mettant le cap à l’est sur l’A2003, puis en empruntant l’A2201, les pilotes profiteront de superbes panoramas sur les villages blancs et la campagne locale, mais aussi de surfaces invitant à la vitesse et de quelques belles lignes droites.

Grazalema

Panorama montagnard

Bien que l’A2201 soit étroite, elle permet de longer à bonne vitesse le réservoir turquoise d’Embalce de Guadalacin, jusqu’à la ville d’Alguar. Poursuivez ensuite jusqu’à El Bosque pour profiter de superbes vues sur les montagnes de Grazalema.

Le Parc naturel de la Sierra de Grazalema, qui tire son nom du village niché au milieu de ses roches, offre des paysages calcaires et sauvages appréciés des randonneurs. En plus d’être l’endroit le plus pluvieux d’Espagne, ces montagnes abritent des espèces rares d’oiseaux et de lézards. Alors, pensez à ouvrir l’œil.

Sur la route du roi

Bien que la route CA 9104 de Grazalema à Zahara soit réputée pour ses virages et sa faune, Peter-Jan vous conseille un autre itinéraire pour retrouver l’esprit du Circuito de Jerez.

« Pour une expérience de pilotage imprégnée de l’essence du circuit, prenez la CA 8102 vers le nord après Prado del Rey, c’est-à-dire le Pré du Roi. Le roi d’Espagne assistait autrefois tous les ans à la course de Jerez. Vous aurez aussi l’occasion de profiter de belles lignes droites et de routes un peu plus rapides avec de belles vues. »

Un tour au lac

Au niveau de Zahara de la Sierra, vous vous rapprocherez de l’Embalse de Zahara (un autre réservoir) aux pieds des montagnes de Grazalema et pourrez admirer le superbe village blanc de Zahara.

« Là encore, détournez-vous des montagnes. Longez plutôt le lac sur l’A2300. La route propose quelques virages très sympas et de nombreux endroits pour s’accorder une pause au bord de l’eau. Vous pouvez aussi faire une halte dans l’un des petits cafés de la ville de Zahara.

« À partir de là, poursuivez la boucle en revenant vers Prado del Rey et continuez sur l’A372 pour rejoindre Arcos de la Frontera. »

Arcos de la Frontera

Castillo et tapas

« Si vous quittez Jerez à 9 h, vous arriverez à Arcos pile à l’heure du déjeuner. Montez sur les hauteurs de la ville pour admirer une superbe vue sur le paysage que vous venez juste de traverser à moto. Puis, baladez-vous dans les rues pavées ou dirigez-vous vers le château en grès de Castillo de los Arcos. Vous pourrez ensuite déguster quelques tapas ou un repas plus consistant dans l’un des restaurants de la ville. »

Avec son château et ses maisons blanchies à la chaux qui semblent suspendus au-dessus du vide, Arcos de la Frontera est incroyable. Déclarée monument historique national en 1962, la ville est un site touristique incontournable et une dernière étape idéale pour se restaurer et se reposer avant de conclure cet itinéraire à moto.

Un grand merci à Motorcycle-Diaries pour les photos et les infos.