Inspiration: Big Trip

Perdez-vous dans un océan de verdure

Périple à Snowdonia

Il a travaillé comme photographe pour certaines des marques les plus connues au monde et dans certains des plus beaux endroits de la planète pour Nike, Adidas, Canon et Belstaff. Il est sur le point d’entamer une carrière de producteur de cinéma à Hollywood. Mais ce voyage au Pays de Galles sans aucune destination en tête – cette fois de l’autre côté de l’objectif – a éveillé Niall O’Brian aux joies de la moto.

article-asset-aligned2Niall, dont l’expérience en moto s’était jusqu’ici limitée à quelques virées de jeunesse, a tant apprécié son aventure à Snowdonia sur une Street Scrambler qu’il a décidé d’acheter du terrain pour pouvoir faire du hors piste dans son propre jardin !

Pendant trois jours, ce Dublinois de 37 ans s’est joint à un ami pour explorer une partie des 2100 km² du parc national de Snowdonia, avec ses paysages magnifiques, ses vallées verdoyantes, ses montagnes, ses lacets et ses lignes droites, et ses innombrables panoramas de carte postale. « C’est un endroit superbe avec des paysages incroyables à chaque virage. Au début, c’était un peu déconcertant de ne pas prendre de photo. Mais au bout de quelques heures, j’étais heureux de ne pas avoir sorti mon appareil photo. Je me suis perdu dans les paysages en savourant l’instant », raconte-t-il. « J’ai pris mon appareil photo et nous avons essayé d’immortaliser la Scrambler à pleine vitesse en train de prendre un virage le plus bas possible, mais la photo de moto est un domaine assez spécialisé. Après avoir pris quelques clichés, nous n’avions qu’une seule envie : rouler ».

L’amour de la vitesse terrestre

Niall est devenu passionné de Triumph l’an dernier, durant une mission consistant à filmer le record de vitesse terrestre sur la Bonneville Salt Flats : « entre les prises de vue, je suis monté sur une Bonneville T120 et j’en ai retiré des sensations si extraordinaires que j’ai voulu les retrouver à mon retour au Royaume-Uni ». Quelle plus belle occasion que cette expédition de trois jours dans les immensités verdoyantes de Snowdonia, où lui et son ami ont arpenté uniquement des chemins et pistes forestières, n’empruntant de routes couvertes que contraints et forcés : « c’est un genre de hors-piste relativement abordable, idéal pour une initiation, et je ne peux pas imaginer de meilleure moto pour ce type de terrain. Je le referais sans hésiter ».

Une Triumph qui ne manque pas de couple

« Le couple de la Scrambler permet de prendre les virages à une vitesse raisonnable et d’en ressortir prêt à repartir à l’assaut. La conduite est extrêmement souple, mais je sens que c’est une moto sur laquelle on peut se faire plaisir. J’ai toujours été un fan de Bonneville, mais j’ai été conquis par la Scrambler. C’est une moto super cool ». Le meilleur pour Niall, dont l’existence est rythmée par des plannings très stricts, était de ne pas savoir où il serait le lendemain, ni même l’heure ou la minute suivante : « C’était un vrai voyage dans un inconnu verdoyant, c’était superbe. Nous n’avions aucun plan défini. Nous avons juste roulé dans le parc naturel, au gré de nos découvertes, et c’était une expérience incroyablement libératrice.

article-asset

Le dernier long voyage de Niall remontait à 2008, un périple de 6500 km dans le nord-ouest de l’Amérique en compagnie d’un ami sur une Triumph Thruxton. Ce voyage avait produit une forte impression sur le jeune artiste, qui n’avait entamé sa carrière de photographe que cinq ans auparavant : « je n’en revenais pas de voir à quel point les gens nous arrêtaient pour admirer la Thruxton, comme s’il s’agissait d’une créature mythique, mais j’étais également impressionné par la possibilité de prendre des photos exceptionnelles ».

Un endroit bien à lui

Niall, dont l’entreprise est depuis peu représentée par la célèbre agence californienne William Morris Production, a prévu d’emménager en Californie en octobre pour faire ses débuts de réalisateur, mais il explique qu’il ne compte pas pour autant renoncer à sa passion pour les verts sentiers : « nous achetons du terrain en bordure du désert près de Joshua Tree pour y bâtir une maison. Je suis à la recherche d’un site qui présente un excellent potentiel pour le hors-piste, que ce soit sur mes propres terres ou sur les milliers de km de pistes toutes proches.

article-asset2

Et je vais acheter une Triumph pour pouvoir en profiter. Rien de tel que d’avoir à la fois le top de la technique et les sensations légendaires ».

Consultez le site gravelmap.com pour des suggestions d’itinéraires ruraux près de chez vous et n’oubliez pas de nous faire part de vos idées.

Dans l’immédiat, vous pouvez découvrir le travail de Niall à l’adresse www.niallobrien.co.uk