Inspiration: Big Trip

Guide de voyage : Afrique du Sud

Les meilleurs conseils de voyage pour l'Afrique du Sud et les pays frontaliers

Du désert aride de la côte des Squelettes aux milliers de parfums d’épices de Zanzibar en passant par le grondement assourdissant des chutes Victoria, l’Afrique mettra tous vos sens en éveil.

Traverser l’équateur par la route n’est pas une mince affaire. C’est un énorme exploit, à inscrire sur la liste des choses à faire avant de mourir pour n’importe quel motard avide d’aventure, mais le jeu en vaut la chandelle. Après tout, où d’autre dans le monde pouvez-vous voir des lions, des éléphants, des baleines, des dauphins et des pingouins, tous dans leur milieu naturel ?

Six des 14 pays traversés par l’équateur se situent en Afrique, et la majorité des autres sont des îles ou en plein cœur de la forêt amazonienne, laissant l’Équateur en Amérique du Sud comme étant la seule alternative réalisable pour la plupart des motards. Pour ce qui est de la diversité du paysage, de la faune et des peuples, l’Afrique subsaharienne est une destination incroyable pour une virée en moto, et la route menant du Kenya au cap de Bonne-Espérance est parfaite pour les amateurs de Triumph qui ont un peu plus de temps (environ six semaines).

Départ du Kenya ?

Pour explorer l’Afrique du Sud, d’après Kevin Sanders, guide chez GlobeBusters, le mieux est de partir du Kenya parce que c’est le pays le plus facile d’accès et vous pouvez y faire envoyer votre moto en utilisant des entreprises spécialisées comme Moto Freight par exemple, qui s’occupent de tout. Vous n’avez qu’à prendre l’avion et récupérer votre Tiger ou Triumph à l’aéroport, du moment que vous avez un carnet de passage en douane pour votre moto.

Essayez de revenir entier…

Depuis Nairobi, sur le flanc est de la vallée du grand rift, vous êtes à seulement quelques kilomètres de l’équateur au nord. Dirigez-vous ensuite vers le sud pour atteindre le cratère du Ngorongoro, un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO dans les hauts plateaux de la Tanzanie, où déambulent des lions, girafes, gnous et phacochères. C’est plutôt un bon point de départ pour un voyage, même si vous devez savoir que la plupart des parcs nationaux en Afrique n’autorisent pas les motos de crainte d’une attaque par des animaux, et vous devrez donc les traverser à bord d’un 4×4.

Le Kilimandjaro vous tend les bras

Puisque vous êtes en Tanzanie, visitez la montagne la plus haute d’Afrique et ses trois volcans éteints, avant de prendre le ferry pour Zanzibar, l’île aux mille et une épices, située dans l’océan Indien (et accessoirement le lieu de naissance de Freddie Mercury, le chanteur légendaire de Queen). Je la conseillerais comme une excursion à part, sans moto, où vous pouvez lever le pied pendant quelques jours et profiter des bancs de sable blanc immaculé au milieu de l’océan Indien.

La faune près d'un lac dans le cratère du Ngorongoro en Tanzanie

Dans les pas de Livingstone

À partir de là, dirigez-vous vers l’ouest pour gagner la Zambie et la ville coloniale de Livingstone, où le Zambèze se jette dans une longue faille du plateau, formant ainsi les chutes Victoria sur 1,7 km de large.

Traversez ensuite le Zambèze à l’aide d’un petit ponton motorisé pour rejoindre le Botswana, abritant le parc national de Chobe qui compte l’une des plus grandes concentrations de gros gibier en Afrique, et qui est réputé pour sa population d’éléphants. Troquez votre moto pour un bateau et passez l’après-midi à naviguer le long de la rivière pour observer les animaux.

Éléphants sauvages : attention danger !

Lorsque vous entrez en Namibie, empruntez la bande de Caprivi, une étroite langue de terre qui s’étend entre la Namibie, l’Angola et le Botswana. C’est une route complètement goudronnée, assez longue et droite, mais vous êtes quasiment certains de rencontrer des éléphants sauvages au bord de la route, et restez donc toujours vigilants. À partir de là, ce ne sont quasiment que des chemins de terre jusqu’à la côte des Squelettes et lorsque vous arriverez à destination, vous aurez traversé l’Afrique de l’océan Indien à l’Atlantique Sud.

Triumph Tiger in South Africa

La route côtière est une route de sel, donc presque aussi bien que du béton. Tout le monde peut l’emprunter à moto, car elle ne présente aucune difficulté. Observez les épaves de navires échoués et les phoques avant de retourner vers l’intérieur du pays et les chemins de terre du désert de Namibie, au cœur des hautes dunes de sable rouge de Sossusvlei et de la beauté saisissante du canyon de la Fish River : 160 km de long, 27 km de large et jusqu’à 550 mètres de profondeur à certains endroits.

Méfiez-vous du sable du désert

Ces routes sont imprévisibles pour les motards, à tel point que pendant la haute saison, elles sont nivelées tous les 10 jours pour s’assurer qu’il n’y a pas trop de cailloux ou de sable qui se sont entassés. Quoi qu’il en soit, vous devrez être debout sur vos pédales et garder un œil sur les portions de sable plus profondes. Voyager en petits groupes est une bonne idée dans ce cas.

Dans la brousse en pleine ascension d’une montagne

Traversez l’Orange et vous arriverez en Afrique du Sud. Prenez ensuite la route à travers la région sauvage de Cederberg, une chaîne de montagnes qui abrite le cèdre du Cap, un arbre en voie de disparition. Vous arriverez bientôt dans les vignobles de Stellenbosch, l’une des plus anciennes villes du pays offrant de merveilleux crus. D’ici, vous êtes à l’endroit idéal pour rouler en moto jusqu’au point le plus au sud de l’Afrique continentale : le cap des Aiguilles. Lorsque vous quittez cet endroit, suivez la route côtière autour de la baie False et ensuite vers le cap de Bonne-Espérance.

Empruntez la Chapman’s Peak Drive, une route spectaculaire qui serpente à travers les falaises entre mer et montagnes, pour rejoindre Le Cap, au pied de la magnifique montagne de la Table, d’où vous pourrez faire rapatrier votre moto jusque chez vous.

La Chapmans Peak Drive en Afrique du Sud

Est-ce réservé aux pilotes expérimentés ?

Rouler à moto en Afrique est imprévisible. Vous pouvez vous attendre à tout et à tout moment… Après tout, vous partagez la route avec des animaux sauvages, des animaux domestiques, des personnes et certains des véhicules les moins bien entretenus sur la planète.

En plus de ça, vous devez être capables de rouler sur des chemins de gravier, car ils sont omniprésents. Le choix de la moto est important, donc de préférence une moto tout-terrain comme la Triumph Tiger XC qui sera idéale, particulièrement en Namibie.

Rouler à moto en Afrique n’est probablement pas recommandé si vous n’avez pas d’expérience à l’étranger, surtout pour parcourir de longues distances sous de fortes chaleurs. Il en est de même pour les passagers.

Quand partir et climat

Le printemps constitue la meilleure saison pour voyager en Afrique du Sud et, comme le pays est situé dans l’hémisphère sud, cela veut dire septembre et octobre, avant le début de la saison des pluies en été. Plus vous approchez de l’équateur, plus il fait chaud, avec des températures comprises entre 25 et 30 ˚C en moyenne. Plus près de l’Afrique du Sud, le climat devient plus tempéré avec des risques de précipitations.

De quels documents ai-je besoin ?

Les citoyens européens ont uniquement besoin d’obtenir un visa pour le Kenya à l’avance, et peuvent en faire la demande en ligne en tant que visa électronique. Vous pouvez acheter vos visas aux frontières de la Tanzanie et de la Zambie, mais aucun des autres pays que nous avons mentionnés ne requiert de visa.

Vous aurez besoin d’un carnet de passage en douane pour votre moto. N’oubliez pas votre passeport ni votre permis de conduire par contre !

La montagne de la Table en Afrique du Sud

Quelle monnaie dois-je emporter ?

Hormis dans les grandes villes ou les hôtels de luxe, votre carte bancaire ne vous sera quasiment d’aucune utilité. Nous recommandons aux voyageurs de prendre un maximum de dollars américains et de rands sud-africains, qui sont associés à de nombreuses autres monnaies dans la région. Les deux sont échangeables dans la majorité des pays d’Afrique australe.

Quel type de moto dois-je choisir ?

À moins que vous ayez l’intention de faire de votre périple un défi physique, vous avez besoin d’une moto sportive de type aventure fiable, avec de très bonnes suspensions pour que vous puissiez vous en sortir sur les routes en mauvais état.

Vous trouverez des portions goudronnées convenables en Afrique du Sud, mais la majorité de votre parcours se fera sur des routes cabossées ! Une moto à capacité moyenne, telle que la Triumph Tiger 800, a bien assez de puissance pour couvrir de longues distances de manière confortable. Une vitesse de croisière maximale ne vous servira pas à grand-chose sur ce continent.

Équipez-la de barres de protection adéquates et de coffres en métal, et vous devriez être fin prêts. L’essence se fait rare dans certains pays, donc un réservoir de bonne capacité est essentiel, et je recommande aussi de transporter un petit bidon de réserve en cas d’urgence.